L’association

La Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe, plus communément connue sous son acronyme SPECQUE, est une simulation internationale francophone du Parlement européen. Créée en 1998 par des étudiants de l’Université Laval (Québec, Canada), afin de mieux comprendre le fonctionnement des institutions européennes et les grands enjeux de l’Union européenne, la SPECQUE est aujourd’hui la plus importante simulation francophone du Parlement européen au monde.

Au cours de cette simulation, les participants – issus d’universités européennes, canadiennes mais aussi d’autres zones géographiques (Maroc, Liban, Caraïbes, etc.) – reproduisent le fonctionnement du Parlement européen.

Séance plénière à Prague en 2017

HISTORIQUE 

Depuis 1998, la SPECQUE a su s’imposer comme un formidable outil de dialogue interculturel. Rassemblant des étudiants issus des quatre coins d’Europe et du Canada, la Simulation a permis de renforcer les relations et de tisser des liens entre la jeunesse canadienne et européenne. Issus d’universités parmi les plus réputées dans des domaines aussi variés que la science politique, l’économie et la gestion, le droit ou les relations internationales, les participants parviennent à se retrouver autour d’objectifs communs : l’échange, le partage et le dialogue. Cet état d’esprit permet à la Simulation de bénéficier d’une grande qualité de débat.

Par leur implication personnelle, la solidité de leur formation, leurs qualités, le sérieux de leur approche, leur dynamisme et leur ouverture d’esprit, les specquois apparaissent comme des étudiants hors-normes avides de connaissances et d’échanges. Ouverts sur le monde, ils se montrent très dynamiques et très enthousiastes à l’idée de découvrir l’autre. Avec l’émergence, en ce début de XXIe siècle, d’une société mondialisée en pleine mutation, cette attitude et cette ouverture ne peuvent que profiter au perfectionnement de leur formation. La SPECQUE contribue ainsi à la révélation des leaders de demain tant dans le monde de la politique que des affaires ou de la justice.

La SPECQUE a aussi pour vocation de promouvoir et de soutenir la démocratie et les valeurs qui y sont associées. Avec l’organisation d’une simulation du Parlement européen, la SPECQUE permet à ses participants de découvrir le fonctionnement de cet organe central de la démocratie européenne ainsi que sa place dans l’architecture décisionnelle européenne et internationale.

La SPECQUE met chaque année certaines des grandes questions de l’actualité européenne en débat. Cette démarche permet aux participants d’engager une profonde réflexion sur des questions de société et de s’interroger sur les conséquences des différentes options qui leur sont proposées. Cette réflexion et les prises de position qui en découlent sont renforcées par le principe de non-partisannerie de la Simulation qui prévoit que les participants, malgré leur rattachement à un groupe politique, sont toujours encouragés à exprimer leur point de vue personnel.

Enfin, la SPECQUE est une organisation transparente et ouverte. Tant le recrutement des délégations que la nomination des personnes occupant des postes à responsabilité se déroulent en vertu des principes démocratiques de base. Les différents postes sont ouverts à toutes les candidatures. La sélection se base sur les seules compétences et les réelles motivations des différents candidats.

VALEURS 

Depuis 1998, la Simulation s’est forgé une identité propre reposant sur des grands principes. Ils gouvernent l’organisation de l’événement et sont, pour la plupart, inscrits aux Règlements généraux de l’association. L’objectif est d’assurer la croissance et le développement de la SPECQUE au fil des années, tout en restant fidèle à son esprit originel. 

La francophonie

La Simulation est depuis son origine attachée à l’usage de la langue française qui est devenu une véritable marque de distinction. L’ensemble des activités de l’organisation de même que la rédaction des textes de travail, les débats, les communications officielles se font en français. Les participants, francophones ou francophiles, respectent en tout temps ce principe. Avec près de 200 participants venus du monde entier chaque année, la SPECQUE s’impose désormais comme la plus importante simulation parlementaire francophone et apparaît comme un formidable outil de promotion de la langue française.

La parité

Le recrutement des participants à la Simulation se fait dans l’espoir de maintenir une certaine parité entre Canadiens et Européens. La parité est d’autant plus importante, car l’association organisatrice est enregistrée des deux côtés de l’Atlantique. C’est aussi au nom de ce principe que les Règlements généraux de l’association prévoient que les treize administrateurs sont élus à parité entre l’Europe et le Canada, permettant l’émergence d’une équipe mixte de gestionnaires. 

La diversité

La Simulation veut mettre en relation des étudiants aux parcours et aux profils très différents. Ouverte à tous les profils, la Simulation permet à des étudiants en droit, en science politique, en relations internationales, en administration, en communication, voire en génie ou en théologie, de prendre part aux débats. La récente ouverture de la Simulation à des délégations issues d’Afrique et du Moyen-Orient renforce cette diversité de profils, mais surtout d’opinions.

SPECQUE Rome 2013

L’alternance

La Simulation est organisée chaque année alternativement en Europe et au Canada. Ce principe d’alternance est fondamental au regard du caractère transatlantique de l’événement. Cette alternance permet l’enrichissement réciproque des participants européens et canadiens.

L’apolitisme et la non-partisanerie

La SPECQUE se démarque des autres simulations parlementaires grâce à la liberté de ton qui est laissée aux participants. Malgré l’existence de groupes politiques, les eurodéputés sont encouragés à exprimer leurs propres prises de position. Cette indépendance politique doit pousser l’ensemble des participants à s’impliquer pleinement et personnellement dans la Simulation. De même, en vertu de ce principe d’apolitisme et de non-partisanerie, la Simulation se veut totalement indépendante de tout mouvement politique existant ou ayant existé.

La politique verte

Depuis 2007, une politique verte a été mise en place afin de réduire l’empreinte écologique de la Simulation. Cette politique a notamment conduit à une réduction drastique du nombre de documents imprimés à l’occasion de la Simulation, notamment de ceux qui étaient auparavant distribués aux participants. Poursuivant ce même objectif, l’usage des nouvelles technologies a été fortement développé et encouragé afin de faciliter le travail, puis les échanges des participants avant, pendant de même qu’après la Simulation.

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION 

L’Association est administrée par un Conseil d’administration élu lors de l’Assemblée Générale de la SPECQUE à Amiens en 2021. Les membres du Conseil assurent la gestion courante de l’Association; préparent la prochaine édition; le budget; le recrutement des chefs de délégation; le contenu académique de la Simulation; la répartition des participants aux différents postes… (Cf. règlements généraux).

Insérer organigramme

DOCUMENTS STATUTAIRES

Le fonctionnement de l’Association SPECQUE est régi par ses Règlements généraux. Ils sont à ne pas confondre avec le Règlement intérieur du Parlement européen simulé (RIPES) qui régit quant à lui le fonctionnement de la Simulation organisée chaque année par l’association. La dernière version des Règlements généraux a été modifié et ratifié le 23 septembre 2017.

Les activités du Conseil d’administration sont par ailleurs encadrées par un code d’éthique des administrateurs, dont la dernière version a été votée lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association à Rome le 10 août 2013. Depuis le 10 août 2013, l’Association s’est dotée d’une Charte environnementale. Sur le territoire de l’Union européenne, l’Association est représentée dans ses activités par la Représentation pour l’Union européenne de la SPECQUE avec qui elle co-organise l’ensemble des activités. Les statuts de l’association ont été mis à jour le 11 avril 2021 lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Dans l’intérêt de renforcer le lien entre les deux associations, le Conseil d’administration de l’édition 2022 est actuellement en train de rédiger une refonte des documents statutaires qui seront soumis au vote lors de l’Assemblée générale de cette année, à Québec. Cette refonte permettrait de faire reconnaître l’association d’utilité publique en proposant des règlements généraux et des statuts communs, avec la création d’un règlement intérieur liant les deux associations entre-elles.