Historique

Depuis 1998, la SPECQUE a su s’imposer comme un formidable outil de dialogue interculturel. Rassemblant des étudiants issus des quatre coins d’Europe et du Canada, la Simulation a permis de renforcer les relations et de tisser des liens entre la jeunesse canadienne et européenne. Issus d’universités parmi les plus réputées dans des domaines aussi variés que la science politique, l’économie et la gestion, le droit ou les relations internationales, les participants parviennent à se retrouver autour d’objectifs communs : l’échange, le partage et le dialogue. Cet état d’esprit permet à la Simulation de bénéficier d’une grande qualité de débat.

Par leur implication personnelle, la solidité de leur formation, leurs qualités, le sérieux de leur approche, leur dynamisme et leur ouverture d’esprit, les specquois apparaissent comme des étudiants hors-normes avides de connaissances et d’échanges. Ouverts sur le monde, ils se montrent très dynamiques et très enthousiastes à l’idée de découvrir l’autre. Avec l’émergence, en ce début de XXIe siècle, d’une société mondialisée en pleine mutation, cette attitude et cette ouverture ne peuvent que profiter au perfectionnement de leur formation. La SPECQUE contribue ainsi à la révélation des leaders de demain tant dans le monde de la politique que des affaires ou de la justice.

La SPECQUE a aussi pour vocation de promouvoir et de soutenir la démocratie et les valeurs qui y sont associées. Avec l’organisation d’une simulation du Parlement européen, la SPECQUE permet à ses participants de découvrir le fonctionnement de cet organe central de la démocratie européenne ainsi que sa place dans l’architecture décisionnelle européenne et internationale.

La SPECQUE met chaque année certaines des grandes questions de l’actualité européenne en débat. Cette démarche permet aux participants d’engager une profonde réflexion sur des questions de société et de s’interroger sur les conséquences des différentes options qui leur sont proposées. Cette réflexion et les prises de position qui en découlent sont renforcées par le principe de non-partisannerie de la Simulation qui prévoit que les participants, malgré leur rattachement à un groupe politique, sont toujours encouragés à exprimer leur point de vue personnel.

Enfin, la SPECQUE est une organisation transparente et ouverte. Tant le recrutement des délégations que la nomination des personnes occupant des postes à responsabilité se déroulent en vertu des principes démocratiques de base. Les différents postes sont ouverts à toutes les candidatures. La sélection se base sur les seules compétences et les réelles motivations des différents candidats.